Le chevesne
Le chevesne

-Description 

Corps allongé en forme de fuseau. Tête massive, bouche large. Grandes écailles soulignées d'un liseré sombre. Une seule dorsale, caudale fortement échancrée. Dos brunâtre, flancs brillants, ventre gris jaunâtre. Nageoires ventrales et anale orangées. 

Les nageoires dorsales et anales apparaissent souvent noires dans l'eau.

chevaine anale
Le chevesne se distingue de la vandoise par sa nageoire anale arrondie convexe.
vandoise anale
Celle de la vandoise est concave.

 

-Dimensions 

Taille commune 30 à 45cm pour 500g à 1 kg. Peut peser 9kg exceptionnellement.

 

-Habitat 

Eaux à courant vif, lacs, ballastières. Rarement en eau dormante. 

Le chevesne apprécie l'eau courante mais on le retrouve souvent dans les grands calmes (pools).

 

-Distribution 

Partout en France. Moins fréquent dans le Sud-ouest, où il est remplacé par une sous-espèce, l'aubour ( Leucicus cephalus cabeda ).

 

-Comportement

Le chevesne est omnivore, il se nourrit toute l'année de proies assez grandes (insectes, fruits, ...), il accepte toute sorte d'appâts comme asticots, casters, pain, insectes, ...

Les chevesnes sont souvent en petits groupes. Les gros spécimens sont solitaires. C'est un poisson qui fuit à la moindre alerte. Il est donc difficile d'en prendre plusieurs au même endroit. C'est pour cette raison qu'on le pêche "à rôder", c'est à dire en se déplaçant.

Les chevesnes sont souvent sous la surface à la recherche d'insectes tombés à l'eau ou d'insectes émergeants (mouche de mai, éphémères, ...).

 

-Reproduction 

Mai à juin, la femelle pond 100.000 oeufs sur les plantes aquatiques, le mâle est couvert de boutons de noces.

 

 

-Pêche 

A la ligne, en surface à la volante avec un insecte (mouche), à l' anglaise , au quiver .

Le chevesne est omnivore, on peu le pêcher au pain, à l'asticot, aux insectes, au sang (l'hiver).

C'est un poisson très bagarreur, il faut bien le maîtriser au début, ensuite il se fatigue assez vite, sauf si vous avez à faire à un beau spécimen.

Pêche à la mouche : le chevesne se pêche au fouet (mouche sèche). Même matériel que pour la truite.
Il faut le pêcher à vue, lancer la mouche quelques centimètres derrière sa tête pour l'obliger à se retourner. Il n'a ainsi pas le temps d'ausculter la mouche comme il le fait avec ses proies. La mouche peut être assez grosse et doit être fournie (grosse fourmi, sedge, ...). Une mouche CDC (cul de canard) convient bien pour se type de pêche. Couleurs : gris, blanc, roux. Pêcher sur les gobages tôt le matin ou en fin de journée.

La pêche possible à la mouche noyée dans les courants.

Pour tout renseignement sur cette pêche et vous fournir en matériel et appâts , n'hésitez pas à rentrer en contact auprès des marchands d'articles de pêche .

 

-Où peut on le pêcher ?

Sur la rivière Agay , qui se prête bien pour la pêche à la mouche , et le lac du Gratadis qui le traverse . On en trouve de jolis spécimens sur l'Argens , la Grande Garonne ainsi que l'Avellan .